Portraits et témoignages

Portrait d'Hélène Leclerc

     Le rôle joué par Hélène Leclerc dans le développement du Mouvement E. Leclerc, malgré une reconnaissance tardive par le magazine LSA en décembre 2012, est rarement mis en lumière. D’un tempérament discret mais déterminé, elle a évolué dans l’ombre du médiatique et visionnaire Édouard Leclerc. Pourtant, à une époque où les épouses des personnalités se contentaient souvent d’être « femme de », Hélène Leclerc a été bien plus que cela.

    D’une part, elle n’a pas évolué dans l’ombre de son mari mais à ses côtés : d’après leurs proches, les deux personnalités se complétaient pour former un couple équilibré, Hélène tempérant, avec son pragmatisme, le caractère foisonnant d’Édouard… Rappelons que c’est le couple - et non Édouard Leclerc seul - qui a lancé et fait fonctionner le premier centre distributeur, à Landerneau !

     D’autre part, à partir des années 1960, Hélène Leclerc s’est consacrée, par passion et conviction, à la branche Textiles du Mouvement E. Leclerc. Elle a fait ses armes en tenant un centre distributeur Textiles à Landerneau avant de s’imposer progressivement comme une contributrice de premier plan au développement de la branche Textiles du Mouvement. Elle a en effet travaillé à l’approvisionnant du Mouvement (en France d’abord, puis à l’étranger) avant de lancer la marque Tissaïa en 1990.

    Femme d’affaires redoutable lorsqu’elle négociait avec les fournisseurs, femme visionnaire lorsqu’elle adaptait le Mouvement aux nouvelles contraintes nées de la mondialisation.

Portraits et témoignages

Portrait d'Hélène Leclerc

     Le rôle joué par Hélène Leclerc dans le développement du Mouvement E. Leclerc, malgré une reconnaissance tardive par le magazine LSA en décembre 2012, est rarement mis en lumière. D’un tempérament discret mais déterminé, elle a évolué dans l’ombre du médiatique et visionnaire Édouard Leclerc. Pourtant, à une époque où les épouses des personnalités se contentaient souvent d’être « femme de », Hélène Leclerc a été bien plus que cela.     D’une part, elle n’a pas évolué dans l’ombre de son mari mais à ses côtés : d’après leurs proches, les deux personnalités se complétaient pour former un couple équilibré, Hélène tempérant, avec son pragmatisme, le caractère foisonnant d’Édouard… Rappelons que c’est le couple - et non Édouard Leclerc seul - qui a lancé et fait fonctionner le premier centre distributeur, à Landerneau !      D’autre part, à partir des années 1960, Hélène Leclerc s’est consacrée, par passion et conviction, à la branche Textiles du Mouvement E. Leclerc. Elle a fait ses armes en tenant un centre distributeur Textiles à Landerneau avant de s’imposer progressivement comme une contributrice de premier plan au développement de la branche Textiles du Mouvement. Elle a en effet travaillé à l’approvisionnant du Mouvement (en France d’abord, puis à l’étranger) avant de lancer la marque Tissaïa en 1990.     Femme d’affaires redoutable lorsqu’elle négociait avec les fournisseurs, femme visionnaire lorsqu’elle adaptait le Mouvement aux nouvelles contraintes nées de la mondialisation.

Des clés pour comprendre
 

Recherche
dans les archives

À vous
la parole !

Faites-nous part de vos commentaires et de vos connaissances sur l'histoire du Mouvement E.Leclerc et consultez les commentaires des internautes.

Commenter