Des épiceries aux hypermarchés

La seconde génération de centres distributeurs et l’ouverture des premiers supermarchés E. Leclerc (1960-1964)

Cette seconde génération de centres E. Leclerc est très hétérogène : tandis qu'apparaissent les premiers supermarchés du Mouvement, la majorité des centres E. Leclerc s'apparentent encore à des épiceries.

La conversion d’E. Leclerc au « format supermarché »

    Tout en restant fidèle à la stratégie fondatrice qui a fait la réussite des centres distributeurs, le souci du bas prix, Édouard Leclerc va petit à petit modifier son regard sur certaines évolutions de la distribution : le supermarché notamment, format qu’il avait initialement rejeté.

 

Qu’est-ce qu’un supermarché ?
Définition d’un supermarché : taille de la surface de vente et fonctionnement

Le supermarché est défini comme un magasin alimentaire, doté d’une surface de vente comprise entre 400 et 2500 m2 et fonctionnant en libre-service.

 

Influence de l’apparition des supermarchés sur la vision d’Édouard Leclerc

1. Qui a créé le premier supermarché en France ? Quand le premier supermarché en France a-t-il été ouvert ?

Le premier supermarché en France a été ouvert par le succursaliste Goulet-Turpin à Rueil-Plaine, le 15 octobre 1958. Ce serait la visite de ce supermarché qui aurait convaincu Édouard Leclerc que les grandes surfaces de vente et le libre-service étaient promis à un bel avenir.

2. Ouverture d’un premier complexe commercial expérimental à Landerneau

    En mars 1961, Édouard Leclerc ouvre la voie du Mouvement en inaugurant, à Landerneau, un « complexe commercial », expérimental, rassemblant dans un même périmètre, plusieurs centres distributeurs :  

  • épicerie-droguerie,
  • confection homme, femme et enfant,
  • chaussures.

 

 

Ouverture d’un « super-centre distributeur » à Brest

    Un an après exactement, en mars 1962, à Brest, alors qu’il vient d’interdire son enseigne aux quatre centres distributeurs de la ville qui refusaient de s’approvisionner exclusivement auprès de lui, E. Leclerc ouvre un « super-centre distributeur » de 1200 m2. Bien situé, cours Jean Jaurès en centre-ville, le magasin ne dispose cependant pas de vitrines et n’est accessible que par une longue rampe d’accès.

    On y trouve de la droguerie, de l’épicerie, de la charcuterie, des fruits et légumes, du surgelé, des vins, de la volaille et de la boucherie. C’est le premier magasin en libre-service et le premier supermarché du Mouvement. C’est aussi le plus grand supermarché de Bretagne.

    S’il n’est pas de la première heure, le ralliement d’Édouard Leclerc aux supermarchés est cependant loin d’être tardif : en 1962, il existe à peine 207 supermarchés en France, leur croissance ne deviendra exponentielle qu’à la fin des années 1960.

    Dans la première moitié des années 1960, Édouard Leclerc fait figure de précurseur et d’exemple au sein du Mouvement qu’il a créé : seuls quatre autres centres distributeurs dépassent 500 m2 fin 1964.

Des épiceries aux hypermarchés

La seconde génération de centres distributeurs et l’ouverture des premiers supermarchés E. Leclerc (1960-1964)

Cette seconde génération de centres E. Leclerc est très hétérogène : tandis qu'apparaissent les premiers supermarchés du Mouvement, la majorité des centres E. Leclerc s'apparentent encore à des épiceries.

Des clés pour comprendre
 

Recherche
dans les archives

À vous
la parole !

Faites-nous part de vos commentaires et de vos connaissances sur l'histoire du Mouvement E.Leclerc et consultez les commentaires des internautes.

Commenter

 

les documents associés